Archives du mot-clé Esther Laurent-Baroux

Effluves # 3

On a beaucoup parlé, peu écrit. Donc : effluves orales essentiellement. Seuls les murs de la librairies L’Embarcadère pourraient, le cas échéant, restituer ce qui s’est dit. Mais les murs n’ont que des oreilles, ils n’ont pas de têtes ni de mains pour écrire. MC Esther a pu tout de même garder en mémoire quelques effluves de ces deux jours :

Laborantins, laborantines, le moment est passé, mais un autre viendra

On peut le dire, ça a eu lieu.

Continuer la lecture de Effluves # 3 

Effluves # 2

Labo en présence des textes de : Wenaël Aloë,  Esther Laurent-Barroux, Agathe Mallaisé, Emmanuel Lemoine, Joël Kérouanton, Mathéo Even, Louis Schickel, Virginie Le Priol, Françoise Bernard, Danièle Chabrier,

Effluves pragmatique par MC E. et MC J.

▪le lieu du labo. Tip top ! Une grande nouveauté pour beaucoup de travailler dans une librairie, d’y déambuler comme si c’était « notre domicile ». Des livres partout, quoi de mieux pour écrire lire parler ? A l’unanimité on aimerait que le prochain temps de labo ait lieu à l’Embarquadère. Être à Saint-Nazaire n’a pas empêché trois personnes de se déplacer d’île-de-France.

▪le Vent se lève. N’ont pu être présent, mais soutiennent toujours cette initiative, tant dans la forme que sur le fond. Dans le cas où nous « persistons » à Saint-Nazaire, l’idée est qu’une fois l’an nous venions au Vent se lève présenter publiquement nos travaux : montrer ce qu’on veut montrer, dire ce qu’on veut dire, dans la forme souhaitée. Nous n’avons de contraintes que celles qu’on voudra nous donner. Savoir qu’à un moment de l’année nous pourrions présenter là où nous en sommes nous semble assez stimulant. Et puis on peut voir ça qu’autrement qu’une contrainte : on y mettra du ludique, les jeux W sont là pour ça…

Continuer la lecture de Effluves # 2 

effluves # 2 : « effluves poétiques » (Esther Laurent-Baroux)

Il y avait le cri des mouettes par la fenêtre.

Il y avait Louise Attaque et Madonna qui chantaient dans la rue.

Il y avait des éternuements.

Il y avait des pizzas et du cidre.

Il y avait nous assis ça et là s’écoutant lire en silence.

Il y avait des plantes vertes et une imprimante.

Continuer la lecture de effluves # 2 : « effluves poétiques » (Esther Laurent-Baroux) 

Appel des MC # 2

Invitation

Salut ça pad* ?

Ce petit mot de la part de MC** E et MC J, qui se sont parlés au téléphone afin de préparer ce Labo n° 2 de littérature & création partagée.

Et on s’est dit quoi au téléphone ? On s’est dit essentiellement deux choses, avec l’idée que nos cogitations téléphoniques puissent trouver, in situ, une forme qui se tienne…

Et si on faisait un speed dating littéraire ? Inspiré du speed dating (que ni MC E ni MC J n’ont testé à ce jour), l’idée est d’imaginer un déroulé où, à un moment donné, chacun des chercheurs aura lu les textes de chaque chercheur, et où chaque chercheur rencontre chaque chercheur en binome, afin de parler du texte de l’un et du texte de l’autre. Les binomes sont constitués par quelqu’un qui ramène « quelque chose » et un lecteur de ce « quelque chose ».

Continuer la lecture de Appel des MC # 2